Se syndiquer à la cgt educ :

rejoindre l’actioncollective 

Un même syndicat pour tous les personnels de la maternelle à l'université : la CGT Educ 'action !

Actualités

Les AESH ne connaissent ni l’abondance,
ni l’insouciance !

La rentrée 2022 ne s’annonce pas bonne pour les AESH. Aucune revalorisation de la grille des sa-laires, poursuite des PIAL, manque de personnels…La rentrée 2022 ne s’annonce pas bonne pour les AESH. Aucune revalorisation de la grille des sa-laires, poursuite des PIAL, manque de personnels…


L’APPRENTISSAGE UNE VOIE DANGEREUSE !

Avec la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » le contrat d’apprentissage s’est rapproché du droit commun du contrat de travail. Les protections des apprenti·es son amoindries : possibilité d’extension des horaires de travail journalier et hebdomadaire dans des secteurs comme le BTP et les chantiers d’espaces paysagers (dérogation aux 35h sans autorisation de l’inspection du travail) et l’hôtellerie restauration (jusqu’à minuit). Le contrat d’apprentissage peut également être rompu pour faute grave ou inaptitude sans passer par les prud’hommes.


LE LYCÉE PROFESSIONNEL DANS LE VISEUR DE MACRON

Alors que les besoins sociaux et l’urgence climatique nécessiteraient un effort considérable d’élévation des qualifications des jeunes, il ne s’agit, pour le gouvernement, que d’adapter, par les « compétences », la main-d’œuvre aux seules exigences des employeurs. Les dernières déclarations de Macron qui visent à démanteler la voie professionnelle sous statut scolaire, reprennent, à l’envie, cette doxa libérale de l’entreprise qui formerait mieux que la voie scolaire et qui par conséquent insérerait mieux.


Organisation du 8 mars 2022 à Chaumont

L’égalité Femmes-Hommes, tous et toutes concerné·e·s

Le 8 mars, ce n’est pas la Saint Valentin ou la fête des mères, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le moment de se mobiliser pour gagner enfin l’égalité. Et c’est indispensable parce que nous en sommes très loin, notamment au travail : les femmes gagnent en moyenne toujours 28,7 % de salaire en moins. Chaque jour, c’est comme si nous arrêtions d’être payées à 15 h 40.

Le 8 mars, à quelques semaines de l’élection présidentielle, nous voulons une déferlante pour l’égalité. Nous voulons montrer à tou·te·s les candidat·e·s que nous ne lâcherons rien, dans la rue comme dans les urnes.

Projet ministériel d’évaluation des les lycées GT

Depuis 2018, Parcoursup organise la sélection
généralisée pour l’accès à l’enseignement supérieur.
Ce changement aurait eu des impacts sur les pratiques
d’évaluations dans nos établissements, même avec le
maintien du baccalauréat en contrôle final, mais la
mise en œuvre du contrôle continu accentue la logique
du « bac maison », des pressions sur les personnels et
du stress des élèves. C’est pourquoi il est fondamental
d’abroger Parcoursup autant que le contrôle continu
au lycée.

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

La prise en charge d’une partie du financement de la protection sociale complémentaire (PSC)
est un dispositif transitoire qui concerne les agent·es de la Fonction publique d’État et qui a
fait l’objet d’une négociation avec les organisations syndicales dont la CGT.

Un enseignant de lettres histoire suspendu

Un enseignant de lettres histoire dans l’académie de Besançon a été
suspendu à titre conservatoire par le Rectorat. Son tort ? Avoir
échangé avec ses collègues et s’être exprimé sur les réseaux au sujet
de l’hommage à Samuel Paty et du manque de soutien de la part de sa
hiérarchie.

AESH : contre la précarité, contre les PIAL, en grève le 8 avril !

Communiqué unitaire AESH

En réponse à l’obstination du ministre qui refuse de s’engager vers une amélioration des conditions d’emploi des AESH et en réponse à la dégradation de leur mission depuis la création des PIAL, les organisations CGT éduc’action, FNEC-FP-FO, FSU, SNALC, SNCL-FAEN, SUD éducation appellent les personnels à la grève le 8 avril.

Partager

Journée de grève et d’action jeudi 11 février 2021

La CGT Éduc’action constate une forte détérioration des conditions de travail des personnels administratifs. Ce constat ne date pas d’aujourd’hui mais a été renforcé ces derniers mois par la crise suscitée par le COVID-19.

Partager