Se syndiquer à la cgt educ :

rejoindre l’actioncollective 

Un même syndicat pour tous les personnels de la maternelle à l'université : la CGT Educ 'action !

Actualités

GRÈVE DANS LES LYCÉES PROFESSIONNELS !

LYCÉE PROFESSIONNEL :
EN GRÈVE LE 18 OCTOBRE POUR LE RETRAIT DU PROJET MACRON


Le président Macron persiste à vouloir imposer aux personnels sa réforme des lycées professionnels calquée sur le modèle de l’apprentissage. C’est un exemple révélateur que la méthode ne change pas : aucun bilan de la réforme précédente, aucune concertation en amont de cette annonce brutale et une feuille de route tardive (et floue) alors même que des décisions lourdes de conséquences sont en préparation.


Les AESH ne connaissent ni l’abondance,
ni l’insouciance !

La rentrée 2022 ne s’annonce pas bonne pour les AESH. Aucune revalorisation de la grille des sa-laires, poursuite des PIAL, manque de personnels…La rentrée 2022 ne s’annonce pas bonne pour les AESH. Aucune revalorisation de la grille des sa-laires, poursuite des PIAL, manque de personnels…


L’APPRENTISSAGE UNE VOIE DANGEREUSE !

Avec la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » le contrat d’apprentissage s’est rapproché du droit commun du contrat de travail. Les protections des apprenti·es son amoindries : possibilité d’extension des horaires de travail journalier et hebdomadaire dans des secteurs comme le BTP et les chantiers d’espaces paysagers (dérogation aux 35h sans autorisation de l’inspection du travail) et l’hôtellerie restauration (jusqu’à minuit). Le contrat d’apprentissage peut également être rompu pour faute grave ou inaptitude sans passer par les prud’hommes.


LE LYCÉE PROFESSIONNEL DANS LE VISEUR DE MACRON

Alors que les besoins sociaux et l’urgence climatique nécessiteraient un effort considérable d’élévation des qualifications des jeunes, il ne s’agit, pour le gouvernement, que d’adapter, par les « compétences », la main-d’œuvre aux seules exigences des employeurs. Les dernières déclarations de Macron qui visent à démanteler la voie professionnelle sous statut scolaire, reprennent, à l’envie, cette doxa libérale de l’entreprise qui formerait mieux que la voie scolaire et qui par conséquent insérerait mieux.